Préambule

Voici donc le « kit » pour la « lectio divina » que votre groupe a choisi de réaliser durant cette année Domvs Christiani.

Le texte proposé est celui de l’épilogue de Saint Jean (Jn 21, 15-25).

Notons bien que la « lectio » est une œuvre personnelle d’écoute de la Parole de Dieu. La « mise en commun » vient après et constitue un approfondissement.

« La vie du chrétien est une vie de foi fondée sur la Parole de Dieu et nourrie par elle »
Benoît XVI, 27 janvier 2006

Bonne et sainte lectio !
La coordination Générale de Domvs Christiani

Vous pouvez télécharger les documents en pdf ci-dessous ou poursuivre la lecture de cet article…

Lectio Divina – l’épilogue de St Jean (Jn 21, 15-25) Texte Lectio Divina – l’épilogue de St Jean (Jn 21, 15-25) Questions

Épilogue de St Jean (Jn 21, 15-25)

15 Quand ils eurent déjeuné, Jésus dit à Simon-Pierre : « Simon, fils de Jean, m’aimes-tu plus que ceux-ci ? » Il lui répondit : « Oui, Seigneur, tu sais que je t’aime. » Jésus lui dit : « Pais mes agneaux. »

16 Il lui dit à nouveau, une deuxième fois : « Simon, fils de Jean, m’aimes-tu » – « Oui, Seigneur, lui dit-il, tu sais que je t’aime. » Jésus lui dit : « Pais mes brebis. »

17 lui dit pour la troisième fois : « Simon, fils de Jean, m’aimes-tu ? » Pierre fut peiné de ce qu’il lui eût dit pour la troisième fois : « M’aimes-tu ? », et il lui dit : « Seigneur, tu sais tout, tu sais bien que je t’aime. » Jésus lui dit : « Pais mes brebis. »

18 « En vérité, en vérité, je te le dis, quand tu étais jeune, tu mettais toi-même ta ceinture, et tu allais où tu voulais ; quand tu auras vieilli, tu étendras les mains, et un autre te ceindra et te mènera où tu ne voudrais pas. »

19 Il signifiait, en parlant ainsi, le genre de mort par lequel Pierre devait glorifier Dieu. Ayant dit cela, il lui dit : « Suis-moi. »

20 Se retournant, Pierre aperçoit, marchant à leur suite, le disciple que Jésus aimait, celui-là même qui, durant le repas, s’était penché sur sa poitrine et avait dit : « Seigneur, qui est-ce qui te livre ? »

21 Le voyant donc, Pierre dit à Jésus : « Seigneur, et lui ? » 22 Jésus lui dit : « Si je veux qu’il demeure jusqu’à ce que je vienne, que t’importe ? Toi, suis-moi. » 23 Le bruit se répandit alors chez les frères que ce disciple ne mourrait pas. Or Jésus n’avait pas dit à Pierre : « Il ne mourra pas », mais : « Si je veux qu’il demeure jusqu’à ce que je vienne. »

24 C’est ce disciple qui témoigne de ces faits et qui les a écrits, et nous savons que son témoignage est véridique. 25 Il y a encore bien d’autres choses qu’a faites Jésus. Si on les mettait par écrit une à une, je pense que le monde lui-même ne suffirait pas à contenir les livres qu’on en écrirait.

Traduction de la Bible de Jérusalem

Questions et pistes de réflexion

Ces questions préparent la Lectio Divina qui aura lieu en groupe ; mais elles n’en seront pas la trame !

Après avoir lu l’extrait une fois, posez-vous ces quelques questions :









  1. Quel est le contexte de ce passage ?
  2. Quelles sont les deux parties du dialogue entre Jésus et St Pierre ?
  3. Qui pose les questions dans chacune de ces parties ?
  4. Les deux derniers versets ont-ils un rapport avec ces dialogues ?
  5. Quels passages de Jean (ou des autres Evangiles) éclairent cet extrait?
  6. Où le verbe « demeurer » apparaît-il ailleurs dans St Jean avec une particulière insistance?
  7. Quels sens spirituel peut-on dégager de cet extrait?

Puis relire attentivement, crayon en main, pour relever chaque détail.

Conseils techniques

Un réflexe à acquérir : comparer le début et la fin (de l’extrait, ou de l’ensemble plus long, voire du livre entier). Puisque nous avons la fin de l’Évangile ici, n’y aurait-il pas un lien à identifier avec son début ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.